Accès à la culture, sport et loisirs

S'il "est doux de ne rien faire", comme le dit la chanson, les conditions de cette non- activité peuvent être lourdes de conséquences pour l'individu concerné : l'existence sociale étant souvent déterminée par le travail, l'emploi et par son corollaire : « le temps libre normal ».

 

Les loisirs favorisent la rencontre, tisse du lien social, intègre l'individu, brasse la population, développe la citoyenneté, influe sur la santé …

 

A la Halte, nous pensons que l’accès à la culture, aux loisirs et au sport ne doit pas être un sujet à la marge. Il doit être traité comme complémentaire des dispositifs d'accompagnement vers le logement, la santé ou l’emploi car, pouvoir accéder aux mêmes loisirs que les autres permet de se sentir intégré à la société.

 

L'animatrice développe donc des actions en ce sens, des activités au sein du foyer (activités manuelles, jardinage, animation de soirées…) et des activités à l'extérieur avec l'appui d'un planning répertoriant sur le mois les sorties possibles dans l'agglomération ou autres projets en partenariat.

 

De nombreux partenariats sont développés pour permettre aux personnes de s'ouvrir à l'extérieur, de développer des points d'ancrages et de sortir de l'exclusion.

 

Les activités sont aussi un levier pour mobiliser les personnes, rythmer leur journée et leur redonner envie d'agir.

 

Le travail de sensibilisation est très important auprès de ces personnes isolées et éloignées de ces pratiques, de plus elles sont souvent placées au second plan face aux problèmes qu'elles rencontrent au quotidien.